Édité par L'L éditions / Collection « Travaux de chercheurs » / Sortie prévue fin 2020

Préface provisoire

C’est en attendant un train à Lille en mars 2015, à l’issue d’une résidence au cours de notre précédente recherche à L’L / Structure expérimentale de recherche en arts vivants[1](La nuit est tombée sur le royaume[2]), que nous nous sommes mis à discuter du jouir, de notre rapport à la pornographie, de ce que nos corps peuvent ou pas au sein d’un système social, de la pudibonderie ambiante ou des différents mouvements du genre et des sexualités qui troublent les normes.

 

Il y a eu une évidence commune à vouloir creuser cette notion et nous avons rapidement partagé un document en ligne dans lequel nous notions toute sorte de choses (pensées, notes, images, etc.). Ce document préliminaire nous a permis de continuer à distance notre discussion initiale. Au moment d’attaquer notre troisième recherche à L’L (celle dont il est question ici), ce document nous a servi de premier support. 

 

Tout au long de la recherche, nous avons continué d’écrire en réaction à ce qui se déroulait lors des résidences afin de garder une sorte de trace réflexive sur ce que nous faisions et de pouvoir, si besoin, y revenir plus tard pour ne pas oublier d’où nous étions partis et où ce point de départ avait pu nous mener. Nous avons aussi continué d’échanger entre deux temps de résidence par le biais du document internet partagé, mais aussi par mail ou via des notes manuscrites.

 

Il nous a semblé juste de donner à lire ces archives qui ont été les fondements théoriques, plastiques, chorégraphiques, etc. de nos recherches afin de permettre d’appréhender à la fois notre processus, mais aussi les différents chemins empruntés ou abandonnés au fil du temps. 

 

Nous livrons ici des textes, images ou vidéos, dans leurs versions et formes d’origine, déployés entre 2015 et 2019.

 

Afin de respecter notre fonctionnement, nous avons distingué les premières notes se situant avant la première résidence (préliminaires) de ce que nous échangions entre deux résidences sur le document internet (entre-deux) et enfin de ce que nous avons élaboré pendant les résidences de travail (notes de résidence). Les différentes annexes menant à des références universitaires, des conférences, des vidéos de travail sont répertoriées et consultables dans la clé USB liée à ce présent carnet de recherche.

 

[1] À L’L, chercher c’est s’engager dans un travail expérimental, en solitaire, sans obligation de résultat et sans limite dans le temps. Un travail accompagné et soutenu dans la durée, dans des espaces dédiés à la recherche, et avec un financement garanti sous forme de bourse. 

Cf annexe A.2

 

[2] La nuit est tombée sur le royaume est une recherche développée par Michaël Allibert & Jérôme Grivel de 2014 à 2016, accompagnée par L’L. 

Cf annexe A.1

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now